petit-déjeuner, petit déjeuner, perte de poids, maigrir, surpoids, obésité, vanessa, ben amor, diététicienne, diététique, nutritionniste, nutrition, alimentation, Montpellier, Saint-Jean-de-Védas, Saint Jean de Védas
Alimentation, Article, Régime perte de poids

Petit-déjeuner Vs pas de petit-déjeuner – LE MATCH !

Petit-déjeuner Vs pas de petit déjeuner

On le sait, l’obésité est un problème de santé majeur de notre époque qui entraine une augmentation des risques de développer du diabète et des maladies cardio-vasculaire, qui sont tout de même la PREMIERE cause de mortalité dans le monde.

De nombreuses recommandations alimentaires internationales conseilles l’instauration du petit-déjeuner dans le cadre du maintien ou de la perte de poids.

Ces recommandations partent de l’hypothèse que le fait de manger plus tôt dans la journée permettrait de favoriser une plus grande satiété. Une satiété qui aurait tendance à diminuer au cours de la journée. De ce fait, sauter le petit-déjeuner entrainerait une surcompensation énergétique plus tard dans la journée et in fine, une prise de poids.

Qu’en est-il réellement ?

Une méta-analyse de 13 essaie contrôlés et randomisés menée en Novembre 2018 dont l’objectif était d’examiner les effets de la consommation régulière du petit-déjeuner sur le changement de poids (perte ou gain) et sur l’apport énergétique journalier des adultes vivants dans des pays à revenu élevé a permis de comparer la consommation d’un petit-déjeuner à une non consommation de petit-déjeuner. Cette étude ne concerne pas les enfants.

Sur les 13 essais :

  • 7 ont analysé l’effet du petit-déjeuner sur le changement de poids.
  • 10 ont analysé l’effet sur l’apport énergétique.

 

Analyse de 3 hypothèses :

Hypothèse du métabolisme :

La consommation de calorie au petit-déjeuner pourrait contribuer à la perte de poids en raison de la métabolisation efficace des calories en début de journée, ce qui permettrait de prévenir la surcompensation plus tard dans la journée.

4 études ont examiné les taux métaboliques :

  • 2 de ces études menée chez des femmes minces (IMC < 25 kg/m2) n’ont révélées qu’une petite augmentation de la thermogenèse dans le groupe petit déjeuner ;
  • 1 étude menée sur des femmes minces n’a démontrée qu’une faible augmentation de la thermogenèse induite par l’alimentation ;
  • 1 étude menée sur des femmes en état d’obésité (IMC > 30 kg/m2) n’a démontré aucune différence dans la thermogénèse.

Conclusion, aucune n’a trouvé de différence entre les deux groupes.

 

Hypothèse de l’effet hormonal :

Un certain nombre d’essaies ont analysé diverses hormones impliquées dans la régulation de la prise alimentaire et le bilan énergétique. La Leptine, la Ghréline, le Glucagon, l’Adiponectine, la résistance à l’Insuline…). Aucune différence significative n’est constatée.

 

Hypothèse du niveau d’activité physique :

Ceux qui petit-déjeunent seraient par la suite plus actif que ceux qui ne petit-déjeunent pas. Les 5 études incluses n’ont pas révélé de changement significatif entre les deux groupes.

 

Résultat de l’étude : 

La méta-analyse  indique une très légère différence de poids en faveur des participants sans petit-déjeuner avec (- 0,44 kg). Un résultat à relativiser du fait d’une grande incohérence dans les résultats des essais inclus mais qui permet cependant de remettre en cause la stratégie de l’ajout du petit-déjeuner dans le cadre d’une perte de poids chez l’adulte.

Cette étude n’a donc pas permis de confirmer l’hypothèse selon laquelle la consommation du petit-déjeuner favoriserait la perte de poids ou que le fait que le sauter en ferait prendre. Ni même démontré de perte de poids chez les participants ayant consommé le petit-déjeuner par rapport à ceux n’en ayant pas consommé. Vous me suivez toujours ? LOL

En revanche, elle révèle que la consommation de petit-déjeuner augmente les apports énergétique journalier totaux par rapport au fait de sauter le petit-déjeuner et qu’aucun élément ne permet de prouver que le fait de sauter le petit-déjeuner puisse engendrer une augmentation des apports sur le reste de la journée.

Conclusion :

De nombreuses études d’observation ont fait le lien entre le faible indice de masse corporel (IMC < 25 kg/m2) et la consommation du petit-déjeuner. Cela s’explique par le comportement alimentaire de ceux qui petit-déjeunent car ce sont généralement des personnes qui ont un mode de vie plus sain, qui sont plus soucieuses de leur santé, qui sont également susceptible de boire moins d’alcool et qui ont un statut socio-économique plus élevé.

Le petit-déjeuner est considéré comme le repas le plus important de la journée et vous connaissez l’adage qui dit « petit-déjeuner de roi, déjeuner de prince, dîner de pauvre ». D’ailleurs, parmi les patients qui me consultent ceux qui ne prennent pas de petit-déjeuner considèrent de façon presque systématique cela comme étant problème. Cependant, en l’absence de preuve, la stratégie d’inclure un petit-déjeuner dans un objectif de perte de poids est à remettre en question. L’inclure pourrait même potentiellement entrainer une prise de poids chez l’adulte par augmentation de l’apport énergétique journalier.

Les résultats de cette méta-analyse doivent être interprétés avec précaution du fait de la faible qualité des études dont la plupart ont été menés au Royaume-Uni ou aux États-Unis ou les habitudes alimentaires diffèrent de nos habitudes occidentales et heureusement pour nous !

Comme j’aime à le dire, nous devons respecter le fait que chaque individu est different,  que ce qui s’applique à l’un ne s’applique pas toujours à l’autre et que l’équilibre alimentaire ne se réduit pas à la prise ou non d’un petit déjeuner.
Enfin accepter le fait de ne pas toujours avoir LA BONNE réponse et en tout les cas pas de réponse toute faite. Vous n’êtes pas un meuble IKEA avec une seule notice !

Il convient donc de faire preuve de prudence et de flexibilité dans les recommandations nutritionnelles mais aussi de veiller à une approche diététique qui doit tenir compte du contexte global de chaque personne.


Bibliographie :

https://www.bmj.com/content/364/bmj.l42

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s