épigénétique, ADN, gène, gènes, alimentation, maladie, environnement, B9, folate
Alimentation, Article

Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es !

Ce vieil adage bien connu n’a jamais été aussi tendance avec l’épigénétique !

S’aviez-vous que nous sommes capable, de par notre environnement, notre alimentation, nos activités physiques et intellectuelles de modifier l’expression de nos gènes ?
Toutes les cellules du corps humain proviennent de la fusion d’un spermatozoïde et d’un ovule. De ce fait, elles ont toutes les mêmes gènes. Lors de la croissance de l’embryon, les cellules se multiplient et se spécialisent pour former les différents organes qui composent notre organisme. Cette spécialisation s’exprime grâce à l’activation ou l’inhibition des gènes qui composent l’ADN, un peu à l’image d’un interrupteur équipé d’un variateur. 
Nos comportements et nos interactions avec notre environnement ont aussi des effets sur l’expression de nos gènes avec des conséquences sur le court et le long terme jusqu’à se transmettre aux générations suivantes.
Certaines maladies dites héréditaires, sont le fruit d’un héritage épigénétique. Ainsi, une famille ayant des prédispositions au cancer, à l’obésité, au diabète, à des maladies auto-immunes ou psychiatriques est victime d’une altération ou aberration génétique qui est une adaptation physiologique en réponse à certains évènements de la vie.
L’exemple le plus connu est celui de la Shoah où les effets de la famine s’exprime encore aujourd’hui chez les descendants des suvivants qui ont des prédispositions à la prise de poids, au diabète et à d’autres pathologies chroniques plus élevées que chez le reste de la population mondiale.
La bonne nouvelle est que si nous avons capacité de moduler nos gènes dans un sens alors nous pouvons aussi le faire dans l’autre.
En effet, les modifications de configuration de nos gènes sont réversibles alors prenons enfin notre épigénétique en main !
Petite note aux femmes enceintes et jeunes mamans : la bonne santé de bébé commence pendant la grossesse, grâce à la nourriture, aux émotions et à l’environnement dans lequel vous évoluez. Et c’est pendant les premiers mois que l’on doit apporter une attention toute particulière à bébé. Ainsi, pendant la grossesse on met les pleins gaz sur la vitamine B9 (folate) contenue dans les légumes verts, haricots, brocolis…) et on éloigne les Bisphénol A !!!
Vous avez besoin de conseils diététiques ?
Prendre rendez-vous en ligne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s